Nuit Bis de la Scala

Episode I - Saison VII   Vendredi 28 septembre - 20h30

-A A +A

HOSTILE

https://www.youtube.com/watch?v=uH7DwOtlHKY&feature=share

De Mathieu Turi (France) avec Brittany Ashworth & Javier Botet. Horreur VOST DCP 1h23 2017

Dans un monde post-apocalyptique, l’humanité tente de se reconstruire. Les survivants luttent chaque jour pour trouver de quoi calmer la faim… Et hors de question de s’aventurer en pleine nuit car d’étranges créatures ont pris pour habitude de chasser au clair de lune. Juliette, une jeune femme téméraire (et en marcel)  est la seule à oser s’aventurer près des villes... Mais un jour comme les autres, sur le chemin du retour, elle perd le contrôle de sa voiture et termine sa course dans le fossé. Lorsqu’elle reprend connaissance, elle est blessée, coincée et pour ne rien gâcher, il fait nuit… Produit par Xavier Gens, Hostile est un audacieux Survival romantique à la sauce Post-Nuke qui doit autant à Mad Max 2 qu’à Resident Evil : Extinction (le troisième de la franchise pour ceux qui dorment).  Original et ambitieux, il permettra aux fans de Javier Botet (la petite Medeiros de [rec]) de profiter une fois de plus de son physique atypique (2 mètres pour 55 kilos, merci Marfan)

 

LES FRISSONS DE L’ANGOISSE

https://www.youtube.com/watch?v=GctjBbe8Fs4

De Dario Argento (Italie) avec David Hemmings & Daria Nicolodi.  Giallo VOST DCP 2h06 1975

Pianiste de jazz américain installé à Turin, Marc Daly assiste un soir au meurtre de Helga Ullman, une célèbre parapsychologue de passage en Italie. Il tente de lui porter secours, mais en vain. Déclaré témoin oculaire et lui-même victime d’une tentative d’assassinat, il décide de mener l’enquête en compagnie d’une journaliste, tandis que les meurtres se multiplient. Le plus réussi des longs-métrages de Dario Argento (un habitué des Nuits Bis) débarque enfin au cinéma la Scala en copie neuve restaurée ! Un chef d’œuvre qui, rappelons-le, exige du spectateur une attention particulièrement soutenue tout au long de ses 126 minutes tant le réalisateur  (osons le Maestro) s’amuse à multiplier les fausses pistes dans une enquête tortueuse à souhait ! Difficile aussi de ne pas mourir d’envie d’user de la touche pause et de profiter des plans d’une rare beauté picturale ou de monter le volume pour se dandiner au rythme de la partition des Goblins. Un classique du cinéma européen.

-A A +A

 

 

Newsletter

Site Réalisé par

Intuitiv Secteur Public